RSS

Archives de Tag: preview

Point & Catch & Laugh & Click

Da New Guys : Day of the Jackass est un jeu indépendant édité et distribué par Wadjet Eye Games. Dans ce point & click, vous suivez le trio de catcheurs Da New Guys, éternels perdants. Mais voilà qu’un beau jour, Brain – un des membres du Trio – gagne la ceinture. Jaloux, les autres catcheurs vont l’enlever et vous devrez tout faire pour retrouver le kidnappeur et sauver Brain. Une démo est disponible sur le site mais voilà mon avis pour ceux qui hésitent encore ou ont la flemme de la télécharger.

Moi, je n’aime pas les point & click. J’ai lâché Machinarium, j’ai lâché Ben There Dan That, j’ai lâché The Tiny Bang Story qui ont été acclamé un peu partout rien que parce que ce sont des point & click, ce qui fait que je n’avais aucun plaisir à y jouer. Bref, quand j’ai reçu un mail de Wadjet Eye Games me donnant accès  à cette démo une semaine avant l’annonce du jeu et que j’ai vu que c’était un point & click, je me suis dit que j’allais y jouer 2 minutes puis ne rien écrire à ce propos. Et pourtant, je suis tombé sous le charme du jeu dès les premières minutes. Il a ce petit quelque chose, cet élan de génie qui m’a fait accrocher d’un seul coup, comme ça. Je ne sais pas si c’est le fait d’exploser de rire à chaque réplique, le fait de faire des choix et des actions totalement WTFesques, le fait d’avoir un univers sublime… mais j’ai adoré cette démo.

L‘histoire de Day of the Jackass n’est pas véritablement originale – même si c’est quand même quelque chose qu’on voit pas tous les jours – mais elle est surtout un prétexte afin d’amener des situations toutes plus drôles les unes que les autres. Car oui, un des gros points forts du jeu est sans aucun doute son humour et tout l’aspect comique du jeu, qu’il soit de personnage (Ice Cold est énorme) ou de situation.

Le chara-design aide aussi à imposer cette ambiance comique, qui fait que jamais on ne prend le jeu au sérieux. Le jeu se pare en effet d’un magnifique style « dessin animé » avec des personnages qui ont tous une gueule plus drôle les uns que les autres. Les décors sont aussi très sympathiques et plutôt variés, on passe d’un ring de catch aux rues de la ville en passant par les fenêtres d’un immeuble. Les musiques du jeu sont plutôt accrochantes et tout à fait dans le thème du jeu. De même pour les bruitages et le doublage qui sont plutôt bien faits et assez drôles, les dialogues étant vraiment cool. Par contre, c’est tout en anglais et on a aucune certitude que le jeu soit traduit, anglophobes s’abstenir (c’est pas de l’anglais très difficile, c’est même plutôt simple à comprendre mais autant prévenir).

La démo est téléchargeable sur le site de l’éditeur, ici. Quant à la version finale, la version dématérialisée coûte $9.99 (soit quelque chose comme 7€50) et contient aussi l’ost du jeu en .mp3. Si vous préférez le physique, une version boîte est disponible pour $19.99 (environ 15€) et 75 centimes de frais de port, elle contient le jeu sur CD, la soundtrack en .mp3, des cartes à collectionner et un court-métrage d’animation mettant en scène les personnages du jeu. La version boîte n’est disponible qu’en pré-commande et sera envoyée mi-Mars tandis que celle téléchargeable sera envoyée par mail le jour de la sortie du jeu, le 29 Février. Pour ceux qui veulent pré-commander le jeu, c’est par ici !

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 06/02/2012 dans Découverte, Previews

 

Étiquettes : , , , , , ,

Ratchet & Clank & Qwark & Nefarious : All 4 One, One 4 All !

Ratchet & Clank : All 4 One n’était pas un jeu que j’attendais des masses. J’ai beau être un fanboy Insomniac Games et Ratchet & Clank depuis toujours, j’avais décroché au passage sur les consoles HD. Ainsi, je n’ai fait aucun des Ratchet surPS3 (bien que j’ai Quest for Booty grâce au Welcome Back, mais le dématérialisé et moi…). Pour revenir au principal intéressé, je pensais attendre d’avoir rattrapé mon retard sur le reste de la série pour me le faire à 20€. Et voilà que, sans que personne ne soit prévenu, sans qu’aucune info ne soit divulguée au sujet de sa sortie, la beta multijoueur de All 4 One se retrouve disponible pour tout les détenteurs d’un compte Playstation + (dont je fais parti, vous l’aurez compris). Curieux, je lance donc le téléchargement de la beta, pensant y jouer une ou deux fois avant de repartir sur celle d’Assassin’s Creed Revelations. Et bien, ce ne sera pas le cas. En effet, dès la première partie que je lance, j’ai un véritable coup de coeur pour ce jeu. Explication ? C’est parti.

Pour commencer, ça peut paraître bête, mais le choix des personnages est assez bon. En plus des habituels Ratchet et de son fidèle compagnon Clank, on retrouve le grand, le majestueux, le magistral, le méga-charismatique Capitaine Qwark. Mais, plus étonnant encore, le vil docteur Nefarious est jouable, se rangeant alors aux côtés de son ennemi. Il ne me semble pas avoir vu de différences au niveau gameplay entre les personnages, le choix se fait donc selon votre personnage préféré, pour moi c’est Nefarious que je trouve diaboliquement classe. Niveau graphismes, arsenal et humour, c’est toujours aussi agréable (mention spéciale aupacificateur qui me fait marrer), on passera rapidement pour passer au point le plus important du jeu : la coopération entre les joueurs.

En effet, à l’annonce de ce Ratchet exclusivement multijoueur, tout les fanboys ont sauté par la fenêtre, pensant ne jamais retrouver l’âme de la série. Mais, les gars de chez Insomniac ont voulu changer leurs habitudes, et ça paie ! En effet, on a pas juste de la coop pour faire joli comme dans certains jeux, on a réellement besoin de ses copains (ou de ses copines, comme vous voulez) pour avancer dans le jeu. Ainsi, dans les phases de swing, un suicidaire devra passer devant avec son swing afn que les autres s’accrochent à lui d’un simple appui sur le bouton triangle, une chose merveilleusement naturelle fait que vous vous retrouvez accroché à votre pote. De plus, ceci est utilisable quand vous voulez, aussi bien en plein combat (et ça peut être assez pratique pour esquiver) que pendant l’aventure (si vous avez la flemme de marchez, swingez sur vos potes !). Quand on possède l’arme adaptée, on peut attraper un de ces petits copains afin de le foutre dans une sorte de pistolet-aspirateur et ensuite l’envoyer en l’air (et non s’envoyer en l’air… hum) afin d’atteindre des endroit inaccessibles sans ça. Par exemple, il y a un boss de fin d’une des maps qui possède un bouclier, il faut donc envoyer ses copains sur des boutons en hauteur qui désactiveront le bouclier. Une autre chose très intéressante, des “bonus de dégâts” interviennent lorsque l’équipe se concentre sur la même cible, avec leur pistolet par exemple. Il y a aussi la classique résurrection de ses alliés, mais bon, ça c’était forcé.

Point notable, le menu du jeu est assez simple et intuitif tout en étant complet. On peut ainsi rechercher une partie par langue (surtout utile pour ceux qui ont un micro à mon avis), si la partie est déjà commencée ou pas (très utile à mon goût, rentrer dans une partie en cours n’est pas tellement intéressant). Il y a, bien sûr, la possibilité de faire des parties privées, entre amis. Un très très bon point à ce propos d’ailleurs, le local ET le online sont ensembles. On peut en effet être deux personnes sur la même console alliés avec deux personnes sur une autre console, qu’ils habitent dans le trou du cul de la Suisse ou qu’ils soient vos voisins. Et ça paraît rien, mais c’est énormément pratique. Oui parce qu’on a pas toujours trois potes et quatre pads, les joueurs online permettent donc de combler ce manque.

Bref une très très bonne beta qui donne vachement envie de jouer au jeu complet, alors que je n’étais pas tellement emballé à l’annonce du jeu (et que je comptais attendre pour le prendre). Vivement le 19 Octobre.

 
Poster un commentaire

Publié par le 29/09/2011 dans Previews

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , ,