RSS

Archives de Tag: maggie smith

Downton Abbey : à la découverte de la campagne anglaise du XXème siècle

J’ai commencé à regarder Downton Abbey sans grande attente : j’avais besoin de me mettre à une nouvelle série, celle-ci ne contient pour l’instant que deux saisons plutôt courtes (un peu plus d’une quinzaine d’épisodes) et j’en ai entendu beaucoup de bien un peu partout. Et puis c’est une série à la fois historique et british, ça ne peut être qu’agréable à regarder.

Au début, c’est resté comme quelque chose de juste sympathique mais pas exceptionnel dans ma tête. Le genre de série qu’on apprécie sur le moment mais auquel on ne pense pas sans arrêt, se demandant ce qui va se passer ensuite, repensant à ce qu’il s’est passé dans l’épisode qu’on vient de voir. L’intrigue n’est pas des plus passionnantes et une intrigue générale n’est pas vraiment présente du début à la fin de chaque saison (même si certains thèmes principaux restent, notamment l’héritage du domaine, le mariage de Mary et la guerre) de même que le scénario qui n’est pas vraiment exceptionnel. A vrai dire, tous les personnages ou presque sont des gentils et ils vivent juste leur vie dans ce petit monde au gré de l’histoire du monde et des choses qui leur arrivent.

Mais, si Downton Abbey est une série géniale, c’est pour d’autres raisons. Il y a tout d’abord l’époque et le contexte historique. La première saison commence en 1912, avec le naufrage du Titanic, et ira jusqu’à 1914, avec le début de la Première Guerre Mondiale, tandis que la seconde couvrira toute cette guerre et même plus en allant jusqu’à 1920. L’ambiance est splendide, tout autant que les décors : on prend plaisir à admirer cette immense maison et ses jardins ainsi que le village où elle se trouve. La campagne anglaise du début du XXème siècle est terriblement accrocheuse, donnant envie d’y déménager et de ne jamais la quitter, si seulement le voyage dans le temps était possible (ou du moins accessible à tous…). Maintenant que j’ai parlé des choses qui fâchent et des choses qui subliment, on peut passer à l’important : les choses qui vous font crier au génie.

Le point fort de Downton Abbey, c’est sans contexte ses personnages. Tous joués à la perfection par de très bons acteurs, chacun des personnages est unique, travaillé et réussi. Ils ont tous un rôle à un moment ou un autre, leur moment de gloire ou de déchéance, leur histoire d’amour ou de haine, une intrigue autour d’eux bref. Les personnages ont tous un passé, une famille (qu’elle soit en vie ou décédée), des secrets et surtout des relations entre eux, que ce soit entre maître et servant ou entre personnes de même classe (mais c’est surtout quand les classes sont mélangées que c’est le plus excellent, notamment à cause des valeurs de l’époque). Les personnages deviennent vivants à un tel point qu’on se retrouve à ressentir des sentiments pour eux : on en tombe amoureux (la sublime et touchante Anna ou l’attachant Matthew), on les plaint (le pauvre Mr Bates, la malchanceuse Edith ou la douce Lavinia), on les méprise (les odieux Thomas et O’Brien tellement bien joués qu’on a envie de leur mettre des claques), on les craint (le vil Sir Richard), on les admire (les dévouées Isobel et Sybil), on se moque (le prétentieux Branson)… bref, je ne vais pas citer tous les personnages (même si je n’ai pas encore donné tous mes préférés !), mais on ressent quelque chose pour chacun d’eux, ils ont tous cette magie et cette humanité.

De plus, les réalisateurs de la série n’hésitent pas à jouer avec ces sentiments : empêcher un bon nombre de personnages d’être heureux que ce soit à cause d’eux-mêmes ou d’autres personnages, placer les personnages les plus attachants dans des situations tristes, faire mourir ceux qui étaient dans la catégorie des plus à plaindre et non ceux que le spectateur avait tendance à mépriser… De plus, la personnalité des personnages change au fil des années (contrairement à leur physique qui reste le même et ne change pas du tout en 8 ans, enfin ça ferait surement bizarre vu qu’on passe parfois une année ou plus entre deux épisodes), certains voient leur comportement s’adoucir tandis que la guerre change bon nombre de personnages, traumatisant certains tout en permettant à d’autres de prendre leur indépendance et de vivre une vie totalement différente. Car oui, les personnages vivent selon le contexte, selon les évènements historique qui se passent dans le monde de l’époque, selon les diverses avancées technologiques (l’électricité, le téléphone…), selon les modes et les traditions de l’époque. En parlant de ça, les divers costumes sont vraiment magnifiques, je me suis souvent retrouvé à faire ma blogueuse mode pendant que je regardais la série, bavant à chaque nouvel habit des personnages. Et puis bien sûr, il y a les répliques et les dialogues tous aussi parfaits que les personnages les prononçant. Même si elles sont toutes plutôt bien écrites, j’avoue avoir une préférence pour celles de Violet Crawley (jouée par Maggie Smith) et ses répliques cinglantes, sarcastiques et ironiques qui peuvent à elles seules provoquer des fous rires devant vos écrans (notamment une certaine réplique à ce cher Richard Carlisle… enfin vous verrez !).

Downton Abbey est donc une série que je vous conseille énormément de regarder pour peu que vous ayez un peu de goût. Si ni le scénario ni l’intrigue ne sont transcendant, si vous ne serez pas tenu en haleine entre chaque épisode, si vous n’aurez pas la série dans la tête sans arrêt, les décors, les personnages ainsi que leurs répliques et costumes et l’accent « so british » sont tellement merveilleux qu’ils vous éblouiront de leur génie. En plus, il n’y a pas énormément d’épisodes dans les deux saisons déjà disponibles : vous aurez largement le temps de rattraper votre retard avant le début de la saison 3 qui arrive fin septembre.

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le 31/08/2012 dans Avis, Séries TV

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,