RSS

Pourquoi les développeurs indé sont-ils si appréciés ?

01 Mar

Et bien plus que moi, en plus, c’est pas juste. 

C‘est bien connu, les développeurs indépendants sont bien plus reconnus par les joueurs que les développeurs « classiques », de grosses boites. Ne serait-ce que Notch, le créateur originel de Minecraft qui jouit d’une telle popularité que chaque site qu’il tweete se voit down dans les secondes/minutes qui suivent, et que chaque jeu indépendant dont il parle jouit d’un succès plus ou moins grand. Et puis là, au détour d’une réflexion philosophique [dans mes toilettes, mais ça faut pas le dire], je me suis demandé pourquoi ces développeurs – car oui il n’y a pas que Notch – étaient aussi appréciés des joueurs. Donc je me suis constitué une petite liste de raisons plus ou moins valables, qui font que  moi même en tant que joueur j’apprécie grand nombre de développeurs indépendants mais aussi ces raisons qui pourraient aussi faire leur popularité.

Notch ou Markus Persson, créateur originel de Minecraft.

Tout d’abord, ce sont des passionnés : ils font des jeux pour le plaisir avant de le faire pour gagner de l’argent – même s’ils souhaitent gagner leur vie avec leurs jeux. Et ça se voit, rien que par le fait qu’ils pensent d’abord à faire des jeux aux concepts originaux avant de faire des jeux qui peuvent se vendre. Edmund McMillen l’a dit lui-même, il ne pensait pas qu’un jeu aussi étrange que Binding of Isaac allait avoir un tel succès. Notch ne devait pas non plus s’attendre à ce que Minecraft devienne un des plus gros succès de 2011 et un des jeux indépendants faisant le plus parler de lui. C’est cette… simplicité si je puis dire qui fait leur succès : ils font des jeux avec leurs tripes, des jeux originaux, des jeux auxquels ils aimeraient jouer. Oh, et puis je ne peux pas parler de leur passion sans parler des concours tels que le Ludum Dare ou le Global Game Jam durant lesquels des développeurs doivent programmer le meilleur jeu possible dans un laps de temps limité (généralement 48h ou quelque chose dans ces eaux là) avant de les distribuer gratuitement, avec le code source.

Terry Cavanagh, créateur de VVVVVV (entre autres).

Car oui, une autre raison est qu’avant d’être des développeurs, ce sont surtout des joueurs. Je ne dis pas que les développeurs de grosses boites ne jouent pas, mais en tout cas ça se voit moins, beaucoup moins (et puis faut pas se leurrer, ils doivent avoir moins de temps, ils doivent respecter des dates de sortie alors que les développeurs indé sortent leur jeu quand ils veulent). Je prends en exemple Notch oui encore lui – qui tweete souvent des vidéos de jeux indépendants peu connus – enfin, avant qu’il tweete, parce qu’après – comme Castle Story, Cube World et j’en passe. Mais je pense aussi à tous ces jeux qui font des clins d’oeil aux autres. Ainsi, on retrouve des références à Notch et Alexei Pajitnov (et leurs jeux Minecraft et Tetris) mais aussi à des tas de jeux tels que Super Mario Bros, Boulder Dash dans Blocks That Matter ou des personnages venant directement d’autres jeux dans Super Meat Boy, tels que Commander Video (les Bit.Trip), Gish, Braid, Steve (Minecraft), Viridian (VVVVVV), l’héroïne d’Aquaria et j’en passe tant ils sont nombreux. Et puis bien sûr, cela inclue le fait que les développeurs indépendants laissent très souvent d’autres développeurs inclure les personnages dans leurs jeux, comme Meat Boy qui devrait faire son apparition dans Night of the Fred. Et puis, on se souvient tous de Notch qui avait défié Bethesda sur Quake 3 Arena pour régler un problème concernant la justice.

La Team Meat, derrière Super Meat Boy.

En parlant d’inclure des personnages d’autres jeux, autre chose me vient à l’esprit : le fait que les développeurs indépendants utilisent très souvent des suggestions faites par les joueurs eux-mêmes. En effet, nombre d’éléments de gameplay de jeux indépendants proviennent de suggestions faites par les joueurs, ou encore de mods. Le meilleur exemple reste Minecraft dont nombre de mods (remaniés bien sûr) ont été inclus. Pour faire dans le récent, je pense par exemple à la célèbre Team Bukkit, auteur d’un « système de serveurs multijoueurs », qui a rejoint l’équipe de Mojang. Il y a aussi pleins de jeux disposant d’un éditeur de levels dont ceux-ci sont mis en valeur sur les sites officiels du jeu, comme pour VVVVVV par exemple.

L’équipe de Super Giant Games, derrière Bastion.

Qui dit développeur incluant les idées des joueurs, dit développeur proche de ses fans. Les développeurs indépendants sont très souvent accessibles – enfin sauf pour le sexe, Edmund McMillen a refusé toutes mes avances – et ce principalement sur Twitter. Je vois ainsi beaucoup de développeurs indé passer leur temps à retweeter ce qui se fait autour de leurs jeux (dessins, vidéos, mods, sculpture, de tout) ou à répondre à leurs mentions (bien sûr, des gens comme Notch qui ont plus de 600 000 followers ne peuvent pas répondre à tout le monde). Et ça, le fait que les développeurs indépendants lisent souvent nos tweets, je peux en témoigner personnellement, avec par exemple Spry Fox qui a tweeté mon test de Triple Town.

 Le chat de Swing Swing Submarine, développeurs de Blocks That Matter.

Et puis quand même, on ne peut pas nier que les développeurs indépendants sont en général très généreux. C’est peut être le fait de ne pas avoir d’éditeurs – en général – qui leur permet ça. Je pense bien sûr aux innombrables bundles (en pay what you want ou non) où vous pouvez acheter des jeux dont l’argent sera reversé à des oeuvres de charité. On pense bien sûr au Humble Bunde, et plus récemment au Humble Bundle Mojam, mais aussi aux autres comme l‘Indie Gala, l’Indie Royale, etc. Mais je pense aussi aux multiples concours un peu partout. Encore une fois j’en reviens à moi, mais de nombreux développeurs m’ont filé des clés pour mon concours de noël (remember) alors que je leur apportais pratiquement rien, n’étant pas du tout connu.

 Jonathan Blow, créateur de Braid (entre autres).

Enfin bref, cela fait beaucoup de raisons pour lesquelles j’adore les développeurs indépendants – Edmund si tu me lis, je t’offre ma mère si tu acceptes ma demande en mariage  et, je pense, qui font leur popularité et la certaine estime que les gens ont des développeurs indépendants. Oh et puis parce qu’on ne peut pas écrire un article sur les développeurs indépendants sans mettre cette photo culte, voici la moitié de la Team Meat et créateur de Binding of Isaac dans toute sa splendeur :3

Publicités
 
5 Commentaires

Publié par le 01/03/2012 dans Réflexion

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

5 réponses à “Pourquoi les développeurs indé sont-ils si appréciés ?

  1. remydebois

    08/03/2012 at 14:09

    Très intéressant cet article.
    Est-ce que les développeurs indépendants ne sont pas aussi appréciés parce globalement on préfère toujours prendre le parti du petit par rapport au grand ? Et aussi parce qu’ils permettent de faire vivre le mythe, cet espèce de rêve américain du jeu vidéo dans lequel un développeur tout seul dans son garage pouvait faire fortune en créant un jeu ? Les développeurs indépendants sont ce qu’il y a de plus proche de ce modèle mythologique et nous autres gamers on aime nos mythologies :)

     
    • Ripper

      10/03/2012 at 17:09

      Il doit y avoir un peu de ça oui \o/ (mais bon, y’a des mecs célèbres [coucou shigeru miyamoto] qui sont aussi populaires q:)

       
  2. Loic Joint

    10/03/2012 at 17:07

    Très bon article ! Je pense que le temps te donnera de plus en plus matière à étoffer ce sujet. D’ailleurs ont pourraient développer jusqu’à ce demander si la notoriété d’un développeur indépendant comme Notch ne lui donne finalement pas plus de pouvoir qu’un certain studios de l’industrie du jeu vidéo, et par conséquent, ne craint ont pas de voir l’engouement actuel pour le jeu indépendant retomber dans les années à venir à cause d’une exploitation commercial du myth du développeur indépendant…

    En tout cas, merci pour cette saine lecture :)

     
    • Ripper

      10/03/2012 at 17:09

      En effet, pourquoi pas revenir sur cet article dans un an, ça pourrait être sympa :D (ça se trouve les devs indé auront conquis le monde et tout le monde devra les écouter)

       
  3. LEDU

    01/04/2012 at 13:12

    J’ai également l’impression qu’avec cette branche du jeuvidéo on retourne un peu à l’ambiance des potes qui programment et développent des prototypes de jeux et expérimentent dans leur garage comme on pouvait le voir il y maintenant une vingtaine d’années , voir plus . Ya pas le souci de faire un gros chiffre d’affaire pour gagner des parts de marché comme avec les grosses licences d’aujourd’hui , ils font ça pour le plaisir et communiquent directement avec les joueurs , et ceci s’illustre lorsque des mouvements de financements sont lancés pour permettre aux développeurs (ayant un minimum de « prestige » le plus souvent) de ne pas passer par un éditeur et donc de ne pas avoir de contrainte , juste en osmose avec les joueurs .

    Bref, affaire à suivre .

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s