RSS

[Test] Votre dévoué Ripper

01 Nov
Il fut un temps où les Hommes pouvaient vivre sans communiquer, sans se distraire. Ce temps-là, est révolu. Quelques millions d’années plus tard, ils apprirent à socialiser et à s’amuser. Ce temps-là, est révolu. Quelques millénaires plus tard, ils inventèrent Internet, qui leur permettait de se faire des amis et de festoyer tout en restant bien assis confortablement chez eux. Ce temps-là, est RÉVOLU ! Vient le temps de l’enracinement définitif dans cette machine infernale que l’humain a créé ; elle se retourne contre lui, il ne peut rien faire ! Et pourtant, plutôt que de s’engager dans une lutte perdue d’avance, il accepte, se rend, et s’adonne totalement à son nouveau Dieu. La phase de transition a commencé ! Le nier ne sert à rien, il n’en est rendu que plus terrible ! Mais qui fait partie pleinement de ce mouvement ? Quelles sont ses qualités ? Quel sont ses défauts ? Vous trouverez toutes ces réponses dans mon récit. Tremblez, pauvres âme ! Tremblez, esprits en peine ! L’époque des regrets ne fait que débuter !!
Après cette folle introduction, il serait de bon goût de vous expliquer le pourquoi du comment de cet article. En effet, Ripper, votre rédacteur favori, m’a expressément mandaté pour faire un état des lieux, de son être. Quand je dis être, ce n’est pas l’image qu’il laisse transparaître derrière ses insipides Tweets et autres articles qui n’intéressent personne, à part celles qui souhaitent acquérir une console dont elles n’ont nullement le besoin et l’utilité. Il faut dire que notre cher compagnon, et c’est là sa plus forte qualité, sait se servir des mots de langue Molière afin de nous convertir à ses idéaux ! Pourtant, personne ne lui donne quoi que ce soit, selon lui. Ceci m’étonnerait énormément. En effet, comment tenir une cadence aussi infernale en terme de rédaction d’articles sans avoir un su-sucre au bout compte. Ceci expliquerait tant et tant de choses que je vais citer, que je ne me priverai point d’utiliser cette hypothèse.
Commençons par le commencement. Je ne le connais pas personnellement, au vu de l’immense distance qui sépare nos deux misérables vies. En effet, il a eu le malheur, le désespoir et le manque de pot de naître dans une famille française, alors que j’ai eu plus de chance en naissant dans la nation à l’écusson rouge à croix blanche, si souvent évoquée lorsqu’il s’agit de médiation et de jugement neutre. C’est sûrement la raison qui lui a poussé à me contacter. Or donc, je l’ai rencontre sur un serveur de jeu Minecraft, à l’époque où il trouvait le jeu encore assez intéressant pour qu’il puisse y gaspiller son temps. Il m’avait tout de suit impressionné par sa vitesse de frappe et la qualité de son écriture. “Enfin quelqu’un qui se trouve être ma hauteur !” m’étais-je dit, dans mon égoïsme et mon aveuglement habituels. Au fil des conversations, nous nouions des liens qui perdurent jusqu’à aujourd’hui !

A un moment, il est arrivé une expérience qui bouleversa l’image que j’avais de lui. Elle lui a certainement coûté de la crédibilité à mes yeux, mais certainement pas mon amitié franche et sincère. Lorsque j’entrai dans l’appel, une voix d’enfant pré pubère me fut offert, en lieu et place de la voix grave et sonore que j’attendais. Horreur ! Me suis-je trompé sur son cas ? Est-ce sa maman qui jouait et écrivait pour lui dans le jeu ? Mais je me rendis très vite compte, qu’en fait, il n’avait juste pas de chance, et que pour son relatif jeune âge, il était en avance sur ses camardes de jeu, que je ne citerai point : ils se reconnaîtront aisément.

Au fur et à mesure de nos interminables conversations sur cette génialissime plate-forme, j’ai réussi à récolter quelques informations supplémentaires le concernant. Il faut dire que l’aide des ses vrais amis – j’entends par là le connaissant de vue – m’a beaucoup aidé dans ma quête.

Commençons par les défauts. La liste est très longue, et je me réserve les points positifs pour la fin de mon analyse complète, comme cela, vous ressortirez du site en ayant une image positive de votre rédacteur.

Tout d’abord – outre les jeux vidéos, l’humour, la langue française et le cul par internet – son manque de connaissances et d’expérience dans la vie réelle est en vérité abyssal. Ma simple rencontre lui a tout simplement permis de situer géographiquement la Suisse dans un premier lieu, et d’apprendre ce que sont les indicatifs téléphoniques dans un deuxième. Car oui, nous avons échangé nos numéros de natel (trad. : portable). Une chose qu’il ne connaissait pas non plus, mais ça, je lui pardonne bien plus aisément, c’est l’existence du suisse allemand, qui rien que pour se marrer un coup mérite d’être connu. Il ignorait également que les Suisses ne parlaient pas comme tout le monde, utilisaient des mots différents (cf natel) et des notions décimales pour les noms vicésimaux traditionnellement usés en France. En effet, les nombres soixante-dix, quatre-vingt et quatre-vingt-dix sont en réalité définis comme septante, huitante – uniquement dans des contrées reculées du canton de Fribourg, mon domicile – et nonante. Avouez que, malgré la surprise de la découverte, il est bien plus aisé de compter et surtout d’apprendre à compter comme ceci qu’avec le système obsolète des autres francophones.

Après cela – lors de nos interminables recherches de jeux multijoueurs sur Google – il releva le défi de faire un quizz contre moi. Erreur fatale, car il ne fit que de montrer plus ses lacunes en connaissances générales. Le fait de me moquer de lui n’arrangea bien sûr rien du tout. En géographie, il est vraiment, mais vraiment nul. En histoire, il se débrouille, et encore ! il faut qu’il l’aie vu en cours moins de deux mois plus tôt. Gastronomie, astronomie, géologie, physique, tous ces domaines où les connaissances lui font énormément défaut ! Mais comme dirait mon professeur de chimie “L’essentiel, dans la vie, c’est de savoir lire, écrire et compter. Le reste, c’est du superflu.”. J’espère sincèrement que cet adage se vérifiera pour toi !

Vous l’aurez donc compris, Ripper – appelons-le Adam pour la commodité – est le cas type d’un geek caverneux, qui ne sort de chez lui uniquement pour aller en cours et pour acheter de nouveaux moyens de se distraire. Encore une chose, ses connaissances musicales sont très limitées, et de plus, il ne sait pas chanter et chantonner… Les seules musiques qu’il connaît ne sont en fait que des extraits de jeux vidéos ou de dessins animés. Pauvre de lui, ne pas faire la différence entre AC/DC et les Rolling Stones, Chantal Goya et Christophe Maé, les Beatles et Queen, Francis Cabrel et 50 cent… C’est vous dire que ses centres d’intérêts ne sont pas là, mais un minimum de culture n’a jamais tué personne !

Je ne parle même pas du sport ! Ce genre de geek n’est même pas capable de courir un 9 mètres sans être mort de fatigue à la fin. Ces geeks ne s’intéressent même pas à l’actualité sportive, qui, pourtant, est le théâtre des plus grandes tragédies et tensions entre régions concurrentes, car oui, se frotter contre nos compatriote est sain, il garantit l’unité, au contraire de ce que les gens pensent en voyant ces vagues de holliganisme qui ne font pas le moins du monde partie du sport ! Et puis, entrer dans un monde règlementé, qui voit s’affronter des acteurs tous plus ambitieux les uns que les autres, offre un certain spectacle que personne ne peut se refuser ! Et je ne parle même pas de l’international ! Imaginez que lorsque chez lui, le Brésil a perdu la coupe du monde de football, le pays a été secoué par une immense vague de suicide. Voilà jusqu’où peut aller le sport, oui, il va même jusqu’à prendre la vie, pour le meilleur et pour le pire, des aficionados les plus fidèles !

En Suisse, je suis pleinement habitué à connaître des gens qui ne trouvent pas leurs mots à l’oral – je suis d’ailleurs très maladroit dans l’exercice – et qui bégaient fréquemment. En France, ceci est bien plus rare. Pourtant, lorsqu’il essaie de parler sans émotions dans sa voix – càd sans jouer – il lui arrive de bafouiller, de s’emmêler les pinceaux et au final, d’être incompréhensible. Ceci, ma foi, n’arrive que très rarement, mais c’est un détail que je me devais de noter. Par contre, il n’articule quasiment jamais, et ceci n’arrange en rien la tâche ardue de son interlocuteur.

Parlons de ces moments, qui peuvent durer jusqu’à plus d’une heure à la suite, espacés uniquement de quelques minutes de pauses, où Adam assouvi sa soif de jeux vidéos. Bien sûr, il ne lui arrive jamais un instant où il ne commente pas ses actions, tout en insultant vertement quiconque lui demandant de surveiller son langage, moi le premier. Car, il est une règle qui se vérifie fréquemment, c’est celle-ci : il parsèmes ses propos, lorsqu’il est d’humeur, de “putain”, “ta gueule”, “merde”, “mais genre”, “et ta mère” et de “c’toi” (ex: “C’toi l’incompétent.”).

Ah oui, parlons un peu plus de sa personne ! Selon lui et ses amis, il serait très petit, et est né le samedi 16 décembre 2005 1995. Bien sûr, cette taille – et sa voix –  lui imposent un handicap non négligeable dans les tractations qu’offrent la vie d’un lycéen lambda ; il s’approprie donc certainement internet pour pouvoir passer outre ces barrières gênantes. Aaah, internet, là où l’on débute comme anonyme, et que l’on peut choisir de le rester… Malheureusement – tout comme moi – il a décidé de ne plus être un internaute inconnu, mais de laisser quelques détails à quelques connaissances – en l’occurrence moi. Cette éducation informatique a laissé des traces aux tréfonds de sont esprit. En effet, il a totalement perdu la notion de temps ! Il s’est également converti en être nocturne, délaissant la plupart des ses amis diurnes.

Une autre chose amusante que j’ai découverte, c’est qu’il suffit de le côtoyer quelques semaines, et il devient dès lors totalement prévisible : que va-t-il répondre si je vais dire ça, etc. Un détail qui le caractérise également, c’est qu’il est très long à la détente. En effet, même fort, il n’arrive pas à lâcher au bon moment un jeu de mots, afin qu’il soit compréhensible et bien placé. Si l’on ne le connaît pas, ses propos risquent certainement d’être déplacés. Il manie à tort et à travers le second degré, donc ne vous étonnez pas s’il vous insulte alors que vous le connaissez à peine, c’est une marque d’affection, ne vous en offusquez point. Et souvent, ce second degré amène une logique incompréhensible qu’il use souvent pour se débarrasser de vous, lorsqu’il n’a pas envie de socialiser.

Maintenant, venons-en à l’évident. Ceci concerne énormément de Français, pour plusieurs raisons. La France est un pays monolingue, autosuffisant, et le français est reconnu comme langue officielle dans de nombreuses organisations internationales. Pourquoi apprendre d’autres langues ? C’est certainement cet état des choses qui fait que les Français parlent rarement une autre langue que la leur, et si oui, c’est l’anglais, et tout le monde sait que ceux-ci ont un accent très prononcé et reconnaissable en anglais. Alors, oui, il arrive à traduire des texte en anglais en français, mais ne lui demandez pas de le lire, il risquerait fort de vous éclater un tympan.

Un dernier truc, il est très autoritaire. Vous n’êtes pas d’accord avec lui ? Qu’à cela ne tienne, soit vous vous lancez dans un interminable débat, soit il vous boude jusqu’à ce que vous fassiez des concessions. Si vous l’énervez, il n’hésitera pas à vous le dire en vous apostrophant violemment.  Si vous lui plaisez, il ne le dira pas, mais utilisera son fameux second degré. Au final, il n’y pas vraiment de différence entre être son ami et son ennemi.

Après ce long chapitre – je l’entends d’ici dire “CMB”, d’un ton enjoué – je commence la deuxième partie de mon compte-rendu, sesqualités. Bien sûr, comme tout geek qui se respecte, et comme je l’ai déjà dit plus tôt, sa dactylographie est on ne peut plus au point, il sait écrire à une vitesse folle, à un tel point qu’il dépasse parfois sa vitesse de pensée. Ouh, pardon, ce sont les qualités ici ; c’est l’habitude…

Vous avez un problème avec un jeu ? Vous voulez vous renseigner sur l’actualité vidéoludique ? Eh bien, Adam est là pour vous servir ! S’il est bien une chose dont il peut s’en vanter, outre le fait qu’il soit génial, comme l’indique son profil Google+, c’est qu’il dispose d’une quantité phénoménale de connaissances en la matière. A cela s’ajoute les dessins animés, qu’il regarde toujours d’un œil avide, zappant sur sa chaîne préférée Gulli. Donc oui, il s’impose de plus en plus comme une référence en la matière ; la preuve, il est rédacteur officiel sur le site francophone de PSVita Live. Pas mal !

Son e-réputation n’est pas non plus à refaire. Il atteint déjà allègrement les 120 followers sur Twitter, et je suis sûr qu’il peut aller encore plus haut !

Une autre chose, que j’ai déjà évoqué au tout début, est qu’il est capable de nous convertir à n’importe quelle cause et/ou idéologie informatique, par le simple fait d’écrire, d’écrire, d’écrire et de nous assommer. Ceci lui confère des pouvoirs de manipulateurs de l’opinion. Tiens, et s’il devenait président de la République française ? Il a déjà la taille requise, alors, je ne vois pas de contre-indication pour sa future élection triomphale en tant que président du Parti Pirate français ! Bon, il y quand même quelque chose de gênant, il ne sait pas faire la différence entre la gauche et la droite, le libéralisme et le conservatisme… Bon, il a encore le temps !

Encore une qualité : lorsqu’il est passionné de quelque chose, curieux d’en savoir plus, il s’investit dans le sujet à tel point qu’il peut délaisser ses études, voire tout contact social, afin d’en faire profiter des gens qui partagent la même avidité d’informations que lui, mais qui sont moins bosseurs. Ceci est une vertu, qu’il se doit de garder, car c’est grâce à elle qu’il arrivera à faire quelque chose dans sa vie ! Et malgré ses prédispositions notoires, il a érigé en cheval de bataille son combat contre les kevins, kikoolol et autres parasites de la toile. Et je suis le premier à dire qu’il le réussit de manière parfaite, “trollant” le plus souvent possible les courants qu’ils adoptent et qu’il trouve ridicule, par exemple, dans l’informatique et le vidéoludique, Apple et Battlefield 3. Mais malheureusement, l’éradication de cette race est impossible, car elle se régénère très très vite.

Au final, Adam est un ami précieux, avec tous les avantages et les défauts que je viens de citer. On s’y attache facilement, et se trouve être un compagnon très agréable pour égayer vos sombres soirées. Malheureusement, sa folie furieuse lui empêche d’être tout le temps disponible, car il vous prépare de nombreuses surprises sur son blog.

RÉSUMÉ

Les plus :                                                                                                                                                                                                                              

  •  Vitesse
  •  Longue durée de vie
  •  A la portée de tous
  •  Humour

Les moins :

  •  Limité
  •  Instable
  • Bande-son inexistante
  • Humour

→ Note finale : 16/20 ❤

Allez, un peu de musique !

Oui, cette génération en conduira une autre, qui sera soumise à de nouvelles contraintes. Mais avouez que celle-ci amorce un pas que jamais aucun être humain n’a esquissé. Se déconnecter de la raison-même de son existence, la nature. Car celle-ci n’a plus la place dans la société d’aujourd’hui. Les circuits imprimés ont remplacé le pistil des fleurs. Qu’une espèce de lézard disparaisse ? Qu’importe ! Un nouveau CoD sort bientôt. Que 7900 m2 de forêt brûle ? Qu’importe ! Le parc de serveurs de Google sera bientôt totalement renouvelé ! Les notions spatiales et temporelles sont bouleversées, les bases totalement transposées, oui, ce n’est un simple saut générationnel, mais bien la création d’une nouvelle espèce. Aux ordures homo sapiens sapiens, bienvenue, homo virtualis ! Tremble, car ton règne sera court ! Sursaute, car la nature vengeresse est à tes trousses ! Souffre, car le pouvoir t’aveugle ! Agonise, car les éléments se retournent contre toi ! Meurs, car tu n’as pas respecté ta Mère !

A propos de l’auteur
Car je ne suis pas assez fou pour avoir écrit ce test sur moi-même, il a bien fallu que j’engage un larbin pour le faire à ma place. Cette personne, celle que vous venez de lire dans ce passionnant article, est un suisse communément appelé Robcats ou encore Huitante-Huit – car il est patriote et se touche sur son pays, il faut bien quelque chose rappelant celui-ci dans son pseudo. Si vous souhaitez l’harceler et le huer pour cet article, vous pouvez le suivre sur twitter (comme ça il arrêtera de se plaindre de ses 20 followers dont 19 bots) en cliquant ici.
Publicités
 
2 Commentaires

Publié par le 01/11/2011 dans Troll

 

Étiquettes : , , ,

2 réponses à “[Test] Votre dévoué Ripper

  1. Donwar

    01/11/2011 at 00:43

    Franchement j’avoue que quand je t’ai entendu hier j’étais sur le cul, un putain de petit pyj mais derrière t’es super cool, geek et finalement tu me rappelle ma jeunesse, gros no-life que j’étais et je suis d’accord avec ton pote t’es un super mec

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s